Contrat de syndic, précautions à prendre : le contrat de syndic est un document qui définit les rôles et missions du syndic dans une copropriété. Rappel des précautions à prendre lors de la négociation d’un contrat de syndic

consultations depuis 2009 | Mise à jour le 20/12/2014 | Plan du site
Contact   Ami
>
>
>
> Contrat de syndic

Contrat de syndic : Précautions à prendre


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieFiches pratiques
ChapitreVie en copropriété


Contrat de syndic

Le contrat de syndic est un document important puisqu’il fixe les fonctions du syndic, la durée de son mandat, sa rémunération… Afin d’éviter tout litige, certaines précautions sont à prendre avant de signer un contrat de syndic



Contrat de syndic

Dans une copropriété, le contrat de syndic est le document cadre fixant notamment les fonctions, la durée du mandat (3 ans maximum) et les honoraires du syndic. Le contrat de syndic est d’autant plus important que la qualité de gestion du syndic dépend en grande partie de ce qui figure dans ce contrat. D’où la nécessité pour les copropriétaires de savoir bien en négocier les clauses.

Le 27 septembre 2007, le Conseil National de la Consommation (C.N.C.) a voté un texte :

  • Définissant une liste de 49 tâches qui doivent être inclues dans les honoraires forfaitaires annuels des syndics
  • Précisant que les syndics ne peuvent plus facturer en supplément

Toutefois, une enquête réalisée le 11 mars 2009 par la CLCV (Confédération de la Consommation, du Logement et du Cadre de Vie) a révélé qu’à peine 12% des syndics respecteraient cet avis rendu par le C.N.C.

Contrat de syndic : précautions à prendre

Quelques précautions sont donc à prendre lors de la négociation du contrat de syndic, surtout si c’est la première fois que la copropriété fait appel à ce syndic :

  • Ne pas hésiter à se renseigner au préalable sur les qualités de gestion du syndic retenu auprès d’autres copropriétés dont il a la charge
  • Limiter la durée du contrat à 1 an pour évaluer l’efficacité et le sérieux du syndic
  • Définir avec précision les prestations dues par le syndic, ainsi que leurs limites
  • Préciser la rémunération du syndic : honoraires forfaitaires, frais annexes, honoraires fixés au pourcentage couvrant les frais pour travaux, frais administratifs, frais de relance des impayés

Date de mise à jour : 11/09/2009

2008-2014 Valoggia. Tous droits réservés

Créez une alerte
Vendeurs vendez votre bien




J'appelle pour vendre un bien
Quizz immobilier
Vendez