Le repli des prix des biens immobiliers restent insuffisants pour relancer le marché

consultations depuis 2009 | Mise à jour le 22/01/2020 | Plan du site
Contact   Ami
>
>
>
> Les prix de l'immobilier s'érodent mais pas assez !

La baisse des prix de l’immobilier


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreNews nationales


Le recul des prix des logements reste timide

Probable baisse des prix dans l’immobilier ancien en 2015

Le 5 janvier dernier, le site lesechos.fr consacrait un article détaillé à la baisse des prix dans l’immobilier. On y apprend qu’une nouvelle baisse des prix est attendue dans l’ancien, mais qu’elle ne devrait pas dépasser les 3% selon les prévisions les plus optimistes. C’est en tous cas l’estimation du réseau Century 21, qui dépasse celle de Laforêt (2%). Ces chiffres sont proches de ceux observés en 2014, où les prix des logements anciens n’ont baissé en moyenne que de 2,8%. D’après le baromètre Crédit Foncier/CSA publié récemment, la majorité des professionnels interrogés (soit 57%) s’attend en revanche à ce que les prix dans le neuf restent stables.

Les prix des logements plus chers qu’avant la crise

Malgré la tendance baissière, les prix des appartements dans l’immobilier ancien restent plus élevés qu’avant la crise de 2008 : le mètre carré se négocie en moyenne autour de 3328€ actuellement, contre 3172€ à la fin de l’année 2007. En revanche, la situation est différente pour les maisons, désormais moins chères qu’avant la crise : 1971€ aujourd’hui contre 2108€ fin 2007.

Vente immobilière : Autour de 720.000 transactions en 2014

Cité dans l’article, le président de Century 21 Laurent Vimont estime que le nombre de ventes réalisées en 2014 devrait atteindre 720.000. Un chiffre « correct » d’après ce professionnel, qui précise que « le marché a bien résisté malgré la hausse des droits d’enregistrement et des impôts ». Le niveau historiquement bas des taux d’intérêt explique en partie ce maintien du pouvoir d’achat immobilier. Après une baisse des prix assez nette au second semestre 2014, il semblerait que cette tendance marque le pas dans les prochains mois, notamment parce que les vendeurs, plus réalistes, vont enfin ajuster leurs prétentions à la réalité du marché. 

Publié par


Date de mise à jour : 21/01/2015

2008-2014 Valoggia. Tous droits réservés

Créez une alerte
Vendeurs vendez votre bien




J'appelle pour vendre un bien
Quizz immobilier
Vendez